BILAN SUR UN DEMI-SIECLE DE CONSTITUTIONNALISME EN AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE.

Publié en janvier 2013

Dans une contribution portant sur « la doctrine constitutionnelle et le constitutionnalisme français » parue en 1989, Yves Poirmeur et Dominique Rosenberg s’interrogeaient dans une perspective systémique, sur le fait de savoir si « la constitution -est- devenue le veau d’or de la vie politique moderne et la doctrine son oracle », avant de constater que « notre époque est en effet celle du constitutionnalisme »1. Le lien ainsi établi entre constitution et doctrine se vérifie aussi pleinement dans l’étude du constitutionnalisme en Afrique noire francophone où, en matière de pratique constitutionnelle, elle peut être considérée comme un laboratoire, puisqu’elle est perpétuellement dans une quête renouvelée de la meilleure forme de gouvernement.


L'intégralité de la contribution

PDF - 486.7 ko
PDF - 486.7 ko

Commentaire(s)

Articles