Existe- t- il une hiérarchie entre les normes constitutionnelles des Etats africains ?

Publié en février 2019

Tous les Etats africains sont dotés d’une constitution écrite. Dès 1789, l‟article 16 de la Déclaration des droits de l‟homme et des citoyens stipulait expressément : « toute société dans laquelle la garantie des droit n‟est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée n‟a pas de constitution ». Il n‟est pas facile de donner une définition exacte permettant de cerner les contours de la constitution. La constitution est définie sous plusieurs angles en fonction de la matière qui l‟examine. Elle paraît en effet simple et chacun propose sa définition, révélant alors sa fausse évidence et sa profonde complexité1. Sur le plan historique, la notion de constitution a connu une mue. Si sur le plan philosophique s‟est posée essentiellement la question de sa nature2, le débat n‟a pas permis à la science juridique de la détacher de la science politique. En effet,

Brusil Miranda METOU
Agrégée des Facultés de droit, Université de Yaoundé II Cameroun


L'intégralité de la contribution

PDF - 536.9 ko
PDF - 536.9 ko

Commentaire(s)

Articles