L´IMBRICATION DE LA DEMOCRATIE ET DE LA PARTICIPATION POLITIQUE

Publié en janvier 2016

Le questionnement sur la diversité des pratiques de participation et sur les effets que celles-ci produisent à la fois sur les acteurs engagés dans des dispositifs institutionnels et sur les organisations, donne lieu à une réflexion sur l´action publique. En effet, la recherche sur les risques comporte un volet spécifique sur la formation des acteurs participant aux dispositifs publics de gestion des risques1. Considéré généralement comme un processus de démocratie participative dans lequel des citoyens peuvent affecter une partie du budget de leur collectivité territoriale à des projets d’investissement, le budget participatif (BP) suscite un questionnement en ce qui concerne spécifiquement les formations mises en place pour les élus locaux investis dans ce type de structures, à la conception de celles-ci, comme aux formes d’appropriation dont elles font l’objet. On cherchera également à cerner la façon dont l’activité développée par ces représentants dans les dispositifs de concertation modifie la conception qu’ils ont de leur rôle de citoyens engagés.

Atchou Sodjada ESSOUSSO
Enseignant-Chercheur à la Faculté de droit Université de Lomé


L'intégralité de la contribution

PDF - 554.3 ko
PDF - 554.3 ko

Commentaire(s)

Articles