L’interdiction de la représentation successorale de l’indigne et du renonçant dans les Etats francophones d’Afrique

Publié en mai 2017

RÉSUME

De l’interdiction de la représentation successorale de l’indigne et du renonçant découle une injustice à l’égard des descendants de ceux-ci puisqu’elle écarte de la succession du de cujus des héritiers qui n’ont rien fait pour susciter l’évènement qui les exclut. Au regard de l’égalité des souches, fondement de la représentation successorale, il n’y a aucune bonne raison d’empêcher les descendants de l’indigne ou du renonçant de venir à la succession du de cujus en représentation de leur auteur.

MOTS CLES Représentation – Succession – Indigne – Renonçant – Egalité - Souches


Samson Igor Bidossessi GUEDEGBE
Maître-Assistant Université d’Abomey-Calavi (Bénin)


L'intégralité de la contribution

PDF - 669.7 ko
PDF - 669.7 ko

Commentaire(s)

Articles