LA CORRUPTION FONCIERE DANS LA DYNAMIQUE DE L’ACTION PUBLIQUE AU BENIN

Publié en juillet 2014

RESUME

La présente contribution tente d’élucider la problématique foncière en relation avec la corruption des élites urbaines, des courtiers politiques et des acteurs de l’arène politico-administrative. En effet, il n’y a presque pas de régime politique sans scandales de corruption, sans pillage de l’économie en général et de l’économie agraire en particulier. La corruption foncière est bien organisée dans les arcanes du pouvoir aussi bien au niveau local, intermédiaire que central. On pourrait parler d’une « chaîne de corruption » foncière.

Dans une perspective de l’action publique, cette contribution propose une définition empirique de la corruption foncière et une typologie des acteurs. Elle étudie les tendances lourdes et les incertitudes critiques qui entourent ce fait, à savoir l’utilisation de la terre comme objet de clientèle politique. Elle explore également les perspectives d’avenir du foncier face à la corruption foncière.

ABSTRACT

This paper attempts to clarify land issues in connection with the corruption of urban elites, politicians brokers and actors in the politico-administrative arena. Indeed, there is almost no political system without corruption scandals, without plundering the economy in general and the agrarian economy in particular. The land corruption is well organized in the corridors of power at the local level, medium as well as the central. One could speak of a « chain of land corruption ».

In a perspective of public policy, this contribution proposes an empirical definition of land corruption and a typology of actors. It examines trends and critical uncertainties surrounding this fact, namely the use of land as an object of political clientele. It also explores the future of land facing the land corruption.



L'intégralité de la contribution

PDF - 207.1 ko
PDF - 207.1 ko

Commentaire(s)

Articles