Manipulations constitutionnelles et coup d’Etat constitutionnel en Afrique francophone

Publié en janvier 2016

L’idée de manipulation induit en elle-même l’usage néfaste fait de la norme constitutionnelle. « Jouer avec les mains » le contrat social d’un Etat, est pourtant une chose assez commune dans tous les régimes constitutionnels.

Après tout, il n’a jamais été prétendu qu’une constitution devait être immuable. Son adaptation est nécessaire à l’évolution de la société qu’elle est censée régir. Mais l’idée de manipulation sous-tend une utilisation orientée de la Constitution au profit des intérêts de certains.


Matthieu FAU-NOUGARET
Maître de Conférences, HDR
Membre du CERDRADI
Secrétaire de rédaction de la revue Afrilex
Université de Bordeaux


L'intégralité de la contribution

PDF - 174.2 ko
PDF - 174.2 ko

Commentaire(s)

Articles